Le Pic Lénine

Le Pic Lénine est l’un des trois géants du Kirghizistan. Plus haut que le pic Khan Tengri (7010m), il est cependant plus bas que le Pic Pobeda ou Jengish Chokosu (7439m). Alors que ces deux sommets se trouvent à l’est du pays, à la frontière avec la Chine dans le Tian Shan, le Pic Lénine culmine à 7134m d’altitude au sud du Kirghizistan, dans la chaine de montagne des Pamir, à la frontière avec le Tadjikistan.

Cap sur ce sommet qui a la réputation d’être le plus facile des 7000m.

Un peu d’histoire

C’est en 1871 que ce sommet a d’abord été aperçu par l’explorateur Russe Alexei Fedchenko. Il le décrit alors comme un sommet qui « apparaissait toujours plus haut que les autres, peu importe la distance. Le sommet était toujours couvert de nuages, mais il était facile d’en deviner la forme. Il avait une forme de pyramide… On ne voyait pas un brin de noir. La montagne dans sa totalité était recouverte de neige.»

A partir de ce moment, le Pic Lénine, alors nommé le pic Kaufman, était considéré comme le sommet le plus haut de l’empire russe, puis de l’espace soviétique. Ce n’est qu’en 1933 qu’il perdit ce statut face au Pic Communisme (maintenant appelé le pic Ismail Samali, avant appelé le pic Staline), qui culmine à 7495m d’altitude au Tadjikistan.

Des alpinistes atteignirent son sommet pour la première fois le 25 septembre 1928. C’était une équipe germano-autrichienne de l’URSS, partie explorer la chaine du montagne du Pamir. C’est au cours de cette expedition qu’ils donnèrent à ce qu’ils pensaient être le plus haut sommet de l’URSS le nom de Lénine.

Trois alpinistes allemands ont dit avoir atteint le sommet : Allwein, Winn et Snider. A leur descente, ils ont été hospitalisés car ont souffert notamment de gelures. Cependant, leur version est parfois contestée, puisqu’ils n’ont pas pris de photographies ou laissé de trace au sommet.

D’autres expéditions se terminent en échec. En 1933, Krylenko fait demi-tour à 280m du sommet à cause de la météo. Cependant, il découvre en redescendant la voie nord, depuis la vallée de l’Alay, qui semble bien plus facile. Ce n’est qu’en 1934 qu’une deuxième équipe soviétique succède à arpenter ce géant : le 8 septembre, ils atteignent le sommet par la voie nord et y posent un buste de Lénine.

S’ensuivent d’autres expéditions, la pose des premiers camps, la construction d’une route juste au camp de base puis l’utilisation d’hélicoptères et d’avions pour y emmener de l’équipement. Depuis, le Pic Lénine est devenu l’un des sommets les plus convoités au monde.

Comme toute montagne de cette taille, le Pic Lénine a malheureusement connu quelques catastrophes. En 1974, les 8 membres d’une équipe féminine de l’URSS se font prendre dans une tempête et perdent la vie. Les autres alpinistes qui se trouvaient à 200m seulement d’elles n’ont pas été capables de les atteindre et de les sauver.

Mais le pic Lénine enregistre la pire catastrophe de l’histoire de l’alpinisme : le 13 juillet 1990, un tremblement de terre déclenche une terrible avalanche sur le deuxième camp (5300m) pendant la nuit. Sur les 45 alpinistes qui y dormaient, 43 y ont perdu la vie. Malgré les efforts des sauveteurs, un seul corps a été trouvé.

Découvrir le Pic Lénine aujourd’hui

Le pic Lénine est l’un des sommets les plus convoités du monde et attire plusieurs centaines d’alpinistes du monde entier chaque année. Il est considéré être le plus accessible des 7000m, c’est-à-dire le moins technique. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il est facile, car le sommet est connu pour sa météo très capricieuse et ses avalanches. Dans tous les cas, grimper un sommet à 7000m d’altitude n’est jamais l’affaire des débutants. Il faut une très bonne préparation physique et une excellente acclimatation.

Depuis la ville d’Och, au sud du Kirghizistan, une route mène **jusqu’au camp de base du Pic Lénine (3600m) ** en environ 7 heures. C’est-à-dire que la splendide vue sur cette pyramide de neige est accessible à tous, même aux enfants ! Depuis le camp de base, on peut faire des petites randonnées pour découvrir les environs, ou tenter des sommets plus bas, comme le Pic Razdelnaya. Evidemment, vu l’altitude de ce camp et son accessibilité en voiture, il est fortement conseillé de prendre quelques jours pour s’acclimater avant, par exemple dans le parc Ala Archa près de Bichkek.

16 voies mènent au sommet du Pic Lénine. La plus empruntée compte en tout 4 camps et passe par le **sommet Razdelnaya (6148m) **. Il faut prévoir au moins trois semaines pour l’ascension, qui se fait en étapes pour bien s’acclimater. Si le buste de Lénine ne trône plus au sommet, vous pourrez voir d’autres vestiges des expéditions passées, comme un avion qui avait dû atterir d’urgence à 5200m d’altitude en 1937 et n’a jamais pu redecoller.

Le Pic Lénine fait partie du trophée du Léopard des Neiges, octroyé aux alpinistes qui grimpent les cinq sommets à 7000m de l’espace post soviétique : le pic Communisme (7495m), le pic Pobedy (7439m), le pic Lénine (7134m), le pic Korjenevskoi (7105m) et le pic Khan Tengri (7010m).

Infos pratiques

La meilleure saison pour tenter une ascension du Pic Lénine est entre mi-juin et mi-août. En dehors de ces dates, l’ascension est très difficile et dangereuse, et les camps sont désinstallés.

Il faut un permis frontalier pour se rendre au Pic Lénine ou à son camp de base : pensez à le demander en avance auprès d’une agence touristique.

Vous pourrez embaucher un guide et des porteurs pour votre expédition.

Montagnes
5 photos

Bonjour

Je suis Nazira de "Kyrgyz'What". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 41