Minaret de Burana

Le minaret Burana est situé dans la vallée de Tchouï au nord du pays, à environ 80 km à l'est de la capitale Bichkek, près de la ville de Tokmok. L’ancien et impressionnant minaret de Burana survit encore comme l’un des sites historiques les plus remarquables du Kirghizistan. Probablement le plus célèbre de tous les minarets d’Asie centrale, le minaret de Burana est une œuvre d’art dont l’influence est répondue au loin.

Un peu d’histoire

Construite aux X et XIèmes siècles, du haut de ses 45mètres, Burana trônait sur ce qui était autrefois Balasagun, ville disparue fondée par les Qarakhanides au IXème siècle.

Burana signifierait "monar" en langue arabe, soit "minaret". Il aurait été construit sous l'ordre du roi, afin d'y loger son unique fille, après les dires d'un prophète ayant prédit sa mort suite à la morsure mortelle de l'araignée Karakurt. Malgré les vains efforts du père, la prophétie se réalisa, emportant sa fille. La tour devint ainsi le mausolée de la fille du roi.

Au fil des siècles, de nombreux tremblements de terre, endommagea la structure. Dans les années 1970, une rénovation a été réalisée pour renforcer la structure et restaurer la façade ouest de la tour qui menaçait de s'effondrer.

Le Minaret de Burana

Le minaret de Burana est devenu un complexe historique et architectural en plein air. La collection du musée comprend de véritables chefs-d’œuvre en matière de sculpture des beaux-arts médiévaux datant du VIème et Xème siècle.

Ce musée à ciel ouvert couvre une surface de 36 hectares, où l'on peut observer les vestiges de mausolées, des pétroglyphes datant du 2ème siècle AC, ainsi que de nombreuses stèles funéraires, appelées "Balbals", datant de l'époque turque (VIème siècle).

À la vue du minaret, vous pourrez apprécier les compétences en maçonnerie des anciens artisans Karakhanides.

À sa base, le minaret de Burama enregistre 9.3 mètres de diamètres et s'élève en se rétrécissant pour ne plus faire que 6 mètres de diamètres à son sommet. Les restes de la tour ont été pillés par les populations locales pour construire leur propre maison. Vous pourrez d'ailleurs voir des photographies du minaret avant sa reconstruction des années 1970 au petit musée.

Aujourd'hui, deux escaliers, extérieur et intérieur, permettent l'accès au sommet de la tour qui atteint désormais 25 mètres de hauteur. De là-haut, il est possible d’avoir une jolie vue sur la vallée Chu et Tokmok. Prenez le temps d’admirer la splendeur du paysage qu’offre Burana.

Au pied du minaret des reconstitutions de fondations de plusieurs mausolées antiques faites de briques cuites sont encore visibles. Ces fondations ont été découvertes dans les années 1970.

Un peu plus loin, vous découvrez une collection de « Bal-Bals » qui date du VIème siècle ainsi que des pétroglyphes qui datent du IIème siècle avant JC placés un peu partout dans la vallée de Chu.

Tarifs

Entrée dans le minaret de Burana : 60 som

Entrée au musée : 40 som

Comment s’y rendre ?

Visiter le minaret de Burana peut se faire facilement en excursion d’une journée de Bichkek. De Bichkek, vous devez d’abord passer par la ville de Tokmok.

Pour ce faire, de Bichkek prenez une marchrutka dans la gare routière de l’ouest pour Tokmok. La durée du trajet peut prendre au moins deux heures de route et coûte environ 300 som.

Lorsque vous arrivez à Tokmok, le meilleur moyen pour se rendre au muret de Burana est de prendre un taxi. Il vous suffit juste de bien négocier le prix qui peut varier autour de 300 som.

Il existe ensuite des minibus qui circulent entre Tokmok et Burana.

Bonjour

Je suis Nazira de "Kyrgyz'What". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+996-312621630