Tout sur le léopard des neiges, animal sacré du Kirghizistan

Tout sur le léopard des neiges, animal sacré du Kirghizistan

14 nov. 2019

Magnifique et imposante créature, le léopard des neiges habite depuis longtemps les hautes montagnes du Kirghizistan. Cet animal, vénéré dans ce petit pays d’Asie centrale et érigé comme symbole, est malheureusement en voie de disparition.

Il est classé comme animal « en danger » par le World Wildlife Fund (WWF). Le nombre de léopards de neige dans le monde reste très faible et incertain, et l’animal est menacé par le réchauffement climatique et le braconnage.

Animal majestueux

Le léopard des neiges est sûrement l’un des animaux les plus mystérieux et majestueux de la planète. Il mesure jusqu’à 130 centimètres de long adulte, pour un poids variant entre 25 kg et 70 kg. Il vit en solitude dès sa jeunesse, et se déplace seulement aux crépuscules.

Le léopard des neiges, aussi appelé panthère des neiges, est très agile et rapide. On le surnomme souvent le « fantôme des montagnes » : en effet, il est très difficile à voir. Cet animal sait se cacher quand il le faut, notamment grâce à son pelage blanc tâché de noir, qui l’aide à se fondre parfaitement dans un paysage neigeux et rocailleux.

Ses larges pattes, comme des raquettes de neige, lui permettent de ne pas s’enfoncer dans la neige. C’est un animal très costaud également : il peut faire d’impressionnants bonds de 10 mètres ! Sa queue, qui fait environ un mètre de long, ne lui sert pas seulement de balance. Il l’entoure autour de lui pour se réchauffer.

Le léopard des neiges peut vivre jusqu’à 22 ans en captivité, mais dans la nature, où les conditions de survie sont rudes, son espérance de vie est plutôt aux alentours de 10-12 ans.

  Tout sur le léopard des neiges, animal sacré du Kirghizistan  

Animal menacé

On retrouve les léopards des neiges seulement en haute altitude, d’habitude entre 3 000 et 4 500 mètres d’altitude, parfois encore plus haut. Il habite douze pays d’Asie centrale. Il y aurait entre 4 000 et 6 500 léopards de neige dans le monde, un chiffre vingt pourcent plus bas qu’au début du siècle.

Malheureusement, le léopard des neiges est menacé d’extinction. Il est convoité par les chasseurs pour sa splendide fourrure, qui se vend chère. Par ailleurs, son habitat ne cesse de diminuer à cause de l’agriculture, la construction de routes, l’ouverture de mines, la fonte des glaciers et l’élévation des arbres, et la chasse de ses proies (ibex, Marco Polo…).

Il resterait entre 150 et 500 animaux au Kirghizistan, selon le Snow Leopard Trust. Il est cependant difficile de les compter, étant donné qu’ils ne se donnent pas à voir.

S’il est rare d’observer un vrai léopard des neiges, ou « Ilbrys » en kirghize, ceux-ci fuyant toute rencontre avec l’homme, vous pourrez peut-être croiser ses empreintes lors de vos treks hors des chantiers battus, ou admirer ce bel animal en posant des caméras pièges.

  Tout sur le léopard des neiges, animal sacré du Kirghizistan  

D’importants efforts de conservation

Dans tous les cas, vous le verrez décliné sous toutes les formes au Kirghizistan. Car pour cette république montagneuse, le léopard des neiges est un animal sacré, emblème de la ville de Bichkek et fierté du peuple. Beaucoup d’efforts sont faits pour conserver le léopard des neiges : vous verrez régulièrement des courses pour le sauvetage du léopard des neiges, des forums internationaux qui lui sont dédiés, des projets environnementaux financés par l’Etat et les organisations internationales… L’animal décore de nombreux objets et souvenirs, comme des peluches, marque-pages, carte postales, t-shirts… D’ailleurs, c’est le léopard des neiges qui a été choisi en mascotte des derniers Jeux Nomades.

C’est aussi au Kirghizistan qu’a été signée la Déclaration de Bichkek en 2013 : une promesse de douze pays de protéger le léopard des neiges et son habitat. Deux sanctuaires pour les léopards de neige ont été ouverts dans le pays : l’un, centre de réhabilitation, est tenu par NABU, une organisation allemande, au nord du lac Issyk-Kul. Le deuxième, plus récent, se trouve non loin de la capitale Bichkek, dans la vallée de Shamsy, auparavant paradis des chasseurs.

En créant cette réserve, l’ancien président du Kirghizistan, Almazbek Atambaïev, avait déclaré que les léopards de neiges avaient toujours été sacrés pour le peuple kirghize. « Un Kirghize qui tue un léopard des neiges tue son propre peuple. Un Kirghize qui vend la fourrure d’un léopard des neiges vend ses propres mains, » avait-il alors dit. Cependant, le braconnage reste encore fréquent, et le changement climatique ainsi que l’urbanisation continuent de menacer les léopard des neiges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Nazira de "Kyrgyz'What". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+996 226 62 16 30