Les 7 plus beaux lacs du Kirghizistan

Les 7 plus beaux lacs du Kirghizistan

08 nov. 2019

Pays des Monts Célestes (Tian Shan), avec ses magnifiques sommets qui recouvrent plus de 90% du territoire et montent au-delà des nuages, à plus de 7 000 mètres d’altitude, le Kirghizistan est la destination idéale pour les amoureux de l’alpinisme, des treks, ou des séjours en pleine nature.

Le pays abrite plus de 2 000 lacs de montagne, dont certains sont connus mondialement pour leur beauté inégalée. Décrochez les yeux des montagnes blanches et vertigineuses pour admirer ces couleurs vertes, turquoises, et bleues. Vous pourrez organiser votre voyage autour d’une découverte des lacs, et en profiter pour vous baigner, faire du bateau ou randonner jusqu’aux points d’eau. Voici quelques-uns des plus beaux lacs du Kirghizstan.

 

Issyk Kul : le plus grand lac du Kirghizistan

S’il n’y avait qu’un seul site à ne surtout pas manquer au Kirghizistan, ce serait bien l’Issyk Kul (aussi écrit Yssyk Kol, Issyk Koul ou Issyk Kol). C’est un immense lac alpin, le deuxième plus grand du monde, qui s’étend sur une imposante partie du pays. Le lac est tellement large qu’on ne peut pas voir la rive opposée : seules les hautes montagnes enneigées qui l’entourent rappellent qu’il ne s’agit pas d’une mer.

Situé à 1608 mètres d’altitude, il enregistre une profondeur maximale de 702 mètres. Le lac est magnifique et riche en mystères. Il semble diminuer d’année en année. En témoigne la tombe du grand explorateur Nicolaï Prjevalski à Karakol : cet amoureux du Kirghizistan avait demandé à être enterré, en 1888, au bord du lac, afin que les vagues l’atteignent. Rendez-vous y aujourd’hui, et vous verrez que le lac se situe environ un kilomètre plus bas.

En plongeant, vous pourrez avoir la chance d’observer les murs et des artefacts d’une très ancienne ville, depuis submergée par les eaux.

Légèrement salé, l’Issyk Kul ne gèle jamais, malgré sa haute altitude et la rigueur des hivers kirghizes. C’est d’ailleurs cela qui lui a donné son nom de « lac chaud ». Vous serez surpris par la clarté de l’eau, qui permet de voir le fond à plusieurs mètres de profondeur.

Partez autour du lac Issyk Kul pour profiter de ses plages sur la rive nord, visiter ses points historiques, randonner dans les splendides vallées qui l’entourent, et découvrir la culture locale dans les petits villages de sa rive sud.  

  Les 7 plus beaux lacs du Kirghizistan  

Son Kul : jailoo d’été

C’est un paysage sans égal qui vous attend au lac Son Kul, petit bijou du Kirghizistan niché à 3 016  mètres d’altitude. D’ailleurs, c’est souvent ce lac qui sert d’illustration pour les cartes postales et guides touristiques du pays.

Le lac Son Kul sert de pâturage d’été pour les bergers kirghizes et leurs troupeaux de chevaux, moutons et yaks. Ils y montent pour trois ou quatre mois, lorsque les températures se réchauffent. Car même si les kirghizes sont aujourd’hui sédentaires, les bergers continuent à pratiquer la transhumance pendant les mois chauds, pour donner de l’herbe fraîche à leurs élevages, en semi-liberté.

Le lac Son Kul (Song Kol) reste très isolé et paisible : il n’y a ni électricité, ni connexion internet ou téléphonique, ni maisons. Les locaux y montent leurs yourtes pour la saison, et c’est dans l’une de celles-ci que vous passerez la nuit. Les routes pour accéder au lac sont bloquées par la neige pendant une grande partie de l’année.

Son Kul est le deuxième plus grand lac du Kirghizistan, mais il a une profondeur maximale de treize mètres seulement. Il se trouve au-dessus d’un glacier : l’eau y est d’ailleurs toujours bien froide.

Profitez d’un séjour pastoral à Son Kul pour découvrir la vie des bergers. Vous pouvez aussi faire un trek à cheval jusqu’à Son Kul, au plus proche de la nature et de la culture kirghize.

  Les 7 plus beaux lacs du Kirghizistan  

Ala Kul : pour un beau trek

Ce petit lac d’altitude ne s’atteint qu’avec un certain effort : comptez trois jours pour un trek depuis Karakol jusqu’à Ala Kol, en passant par les sources chaudes d’Altyn Arashan avant de redescendre en ville. Le lac Ala Kul est situé à 3560 mètres d’altitude, dans la région de Karakol à l’est de l’Issyk Kul. C’est une destination prisée pour les amoureux de la nature et de la randonnée.

Niché entre des pics vertigineux et bien sculptés, le lac Ala Kul est petit, avec une superficie d’1.5 km2 seulement. C’est pourtant l’un des lacs les plus charmants du pays, grâce aux sommets qui l’entourent, au glacier qui le nourrit et à son bleu lunaire et envoûtant. En montant le col Ala Kul, profitez de la vue panoramique sur le lac et la chaîne de montagne, et jetez un coup d’œil sur le deuxième petit lac en forme de cœur un peu plus loin.

  Les 7 plus beaux lacs du Kirghizistan  

Merzbacher : au coeur du glacier

Le la Merzbacher abrite l’un des plus grands mystères du Kirghizistan. Situé à l’embouchure des glaciers nord et est de l’Inylchek, à la frontière avec la Chine et le Kazakhstan et à quelques kilomètres seulement des gigantesques pics Khan Tengry (7010m) et Pobedy (7439m), le lac Merzbacher fascine les scientistes depuis des décennies.

En effet, ce lac glaciaire se vide soudainement et entièrement, une ou deux fois par ans, en juillet ou en août. Les mécanismes qui déclenchent ce procédé ne sont toujours pas compris ; par ailleurs, l’eau disparait sous terre ou dans le glacier, par une voie pas encore connue.

Le lac est aussi beau plein, avec son eau pure qui recouvre la glace, que vide, avec ses icebergs parfaitement blancs, préservés de la poussière, de la terre et des pierres pendant la plupart de l’année.

Pour avoir la chance d’observer ce magnifique lac et de voir, peut-être, ce phénomène, il faudra partir en trek sur le glacier de l’Inylchek, ou réserver un vol en hélicoptère.

  Les 7 plus beaux lacs du Kirghizistan  

Chatyr Kul : calme absolu

Troisième plus grand lac du Kirghizistan, le lac Chatyr Kol se trouve à la frontière avec la Chine. Il est d’une couleur bleu pale, qui offre un surprenant contraste avec les hautes montagnes qui l’entourent.

Situé à environ 3500 mètres d’altitude, c’est l’un des endroits les plus isolés du Kirghizistan, et pour cause. En hiver, les températures tombent en-dessous des 50°C. Les bords du lacs sont très marécageux et dangereux pour les aventuriers et les troupeaux. De plus, c’est une zone frontalière avec la Chine : il faut se munir d’un permis frontalier pour s’y rendre.

Quelques bergers y vivent tout de même dans leurs yourtes pendant les mois chauds. Même s’il n’est pas facile d’accès, le lac vaut le détour pour le sentiment de solitude et de paix qu’il sait si bien offrir. Si vous n’avez pas de permis frontalier, vous pouvez l’admirer depuis un col à quelques 4000 mètres d’altitude. Depuis Tach Rabat, la randonnée vous prendra entre huit et neuf heures aller-retour.

Le lac Chatyr Kul, dont le nom se traduit comme « lac céleste », sert de refuge à de nombreuses espèces d’oiseaux rares, comme l’oie dorée. Ses eaux accueillent des crevettes, mais aucun poisson.

  Les 7 plus beaux lacs du Kirghizistan  

Kel-Suu : une aventure insolite

Dans la région de Naryn, le lac Kel-Suu est l’un des plus difficiles à accéder dans le pays. Pourtant, son eau verte entourée de falaises escarpées fait rêver. Il vous faudra un bon 4x4 pour l’atteindre, et surtout, à cause de sa proximité avec la Chine, un permis frontalier.

Le lac étroit fait environ 12 km de long et sillonne entre les hautes falaises et montagnes qui l’entourent. Il est dominé par le pic Sary-Beles, à 4 726 mètres d’altitude. Quelques bergers passent l’été un peu plus bas dans la vallée : vous pourrez profiter de leurs yourtes pour passer la nuit.

Fascinant, la lac Kel-Suu disparait pendant l’hiver. Il est alors recouvert d’une couche de glace. Il se remplit avec la fonte des neiges notamment, mais pas de manière systématique. Même en été, il peut être complétement vide. Si c’est le cas, ne soyez pas déçus : vous aurez alors l’occasion d’explorer les nombreuses grottes d’habitude cachées dans l’eau.

Découvrez ce cadeau de la nature avec notre circuit « Aventure au lac Kel-Suu ».

  Les 7 plus beaux lacs du Kirghizistan  

Sary Chelek : à pied ou à cheval

Le lac Sary Chelek se trouve à l’ouest du pays, dans une région longtemps restée isolée et à majorité ouzbèke. Un séjour à Sary Chelek vous permettra de découvrir une autre culture, en plus de faire des randonnées ou de monter à cheval. Pendant l’Union soviétique, l’accès au lac et à la région était interdit.

Le lac principal se situe à environ 1800 mètres d’altitude et peut être rejoint en voiture depuis le petit village d’Arkyt, où vous pourrez passer la nuit en guest house. Vous pourrez faire des treks plus ou moins longs autour du lac, pour visiter sa grande forêt ou l’un des autres lacs qui l’entourent.

Ce petit lac de 7.5 km de long a une profondeur de 350 mètre environ, ce qui en fait le deuxième lac le plus profond du Kirghizistan. Il a été formé à la suite d’un tremblement de terre ; d’ailleurs, le paysage ne vous laissera pas en douter.

Pour les fans d’aventure et de marche à pied, nous proposons un long trek depuis Talas jusqu’à Sary Chelek.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Nazira de "Kyrgyz'What". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
+996-312621630