Le canyon de Konorchek

Le canyon de Konorchek fait partie des plus beaux sites du Kirghizistan. Souvent comparé à un célèbre cousin américain, ce réseau fascinant de gorges et de colonnes rocheuses qui s’étend sur des kilomètres, atteste une fois encore du caractère unique des paysages naturels kirghizes. Il faut vous rendre à 125 km de Bichkek, dans la partie occidentale de la gorge de Boom, pour être saisi par le contraste offert par cet univers fabuleux sculpté par les éléments.

 

Les attraits d’une randonnée au canyon de Konorchek

 

La première originalité de ce site fabuleux est de jouir d’un microclimat inhabituel. L’été est très chaud et sec et s’il fait froid en hiver, pour autant il n’y a quasiment pas de chute de neige. Les mois de mai et juin, propices à la végétation poussant en ces lieux arides, ponctuent le paysage de verdure de buissons et même de quelques fleurs. Il vous revient donc de choisir la période qui vous conviendra le mieux pour effectuer votre randonnée.

C’est en cheminant à travers une gorge étroite que vous atteindrez la clairière principale d’où rayonnent petits et grands canyons dont les plus importants ont été baptisés « Gratte-ciel », « Bobsleigh » et « Grand Canyon ». Quantité d’options vous seront alors offertes pour explorer ce dédale de parois torturées et de roches éoliennes aux mille nuances de rouge et d’ocre. En prenant de la hauteur vous pourrez jouir d’une vue panoramique sur cet incroyable paysage de pierres orangées que l’on imagine aisément pouvant servir de décor à un Western. Ne partez pas sans avoir pu observer le vieux volcan endormi qui se trouve sur le site. Agé de 2,5 à 3 000 000 années, c’est un élément unique du paysage kirghize.

 

Comment s’y rendre ?

 

Sur la route qui mène de Bichkek au lac Issyk-Kul, vous ne pourrez pas manquer le panneau indiquant la direction du canyon de Konorchek. Le site s’atteint ensuite en empruntant à pied l’étroit canyon rocheux se trouvant sur la rive gauche de la rivière Chu, à proximité d’un pont rouge.