Le Pic Uchitel

Surplombant majestueusement le glacier d’Ak-Sai juste au sud de la capitale du Kirghizistan, Bichkek, le pic Uchitel est un beau sommet à tenter lors de son voyage au Kirghizistan. Culminant à 4540m d’altitude environ, ce sommet ne requiert pas d’équipement technique pour le monter (pas de crampons, de piolets ou de cordes) et est accessible aux bons randonneurs tant que la météo le permet.

Un peu d’histoire

« Uchitel » se traduit du Russe comme « Professeur ». Il a été grimpé pour la première fois le 26 mai 1948 par un alpiniste austrio-hongrois, Borivoy Marechek, qui était instructeur d’alpinisme. Ce grand alpiniste a exploré toutes les montagnes du Kirghizistan à partir de 1937 et compte plus de 500 ascensions à son titre.

Ce sommet du parc national Ala Archa est situé juste au sud de la capitale Bichkek. C’est l’un des plus convoités, car il offre une vue imprenable sur la chaine de montagne Ala-Too, le glacier Ak-Sai et les autres sommets aux alentours.

Ala Archa est une réserve naturelle située à côté de Bichkek. Le parc est parfait pour des pique-niques, des randonnées d’une journée, des treks sur plusieurs jours mais aussi l’escalade ou l’alpinisme. Comptant plusieurs forets et cascades, plus de 50 sommets vertigineux et une vingtaine de glaciers, Ala Archa est un véritable paradis pour les amoureux de la nature et de l’aventure.

Le pic Uchitel est le plus haut pic de catégorie 1B de l’espace post-soviétique. C’est-à-dire que c’est le plus haut sommet accessible aux randonneurs sans expérience technique !

Découvrir le pic Uchitel aujourd’hui

Le pic Uchitel porte bien son nom. On peut dire que c’est un entraînement idéal pour les alpinistes venus du monde entier, et surtout de la Russie et du Kazakhstan voisin. Ce n’est pas seulement le pic des débutants, qui y font leur première ascension en haute altitude, mais aussi un pic convoité par les plus grands alpinistes pour s’acclimater avant des expéditions sur des sommets bien plus hauts, comme le Pic Lénine, le Pic Khan Tengri ou le Pic Pobeda. Aujourd’hui, le pic Uchitel est presque un passage obligé pour les alpinistes qui viennent s’aventurer au Kirghizistan ; pour certains, une mise en jambe avant les géants.

Depuis le camp de base du parc Ala Archa, situé à 2100m d’altitude environ, un sentier tracé mène jusqu’au refuge Ratsek. Certains passages sont très raides, et pas évident avec le sac à dos et tout l’équipement. Après avoir traversé la rivière, on grimpe dans une forêt. Faites un petit détour pour observer la grande cascade Ak-Sai, à 2800m d’altitude. C’est aussi le point idéal pour faire une pause déjeuner. C’est après que la randonnée devient vraiment difficile jusqu’au refuge de Ratsek. Situé à 3300m d’altitude, c’est l’endroit idéal pour poser sa tente pour la nuit.

Là-bas, vous découvrirez un véritable camp d’alpinistes, avec des amateurs et des professionnels venus du monde entier pour s’entraîner. Y cohabitent de nombreux **chevreuils (Ibex) **. A côté du refuge, une falaise est équipée pour l’escalade. A la droite du refuge se trouve l’imposant glacier d’Ak-Sai. Le refuge est entouré de très hauts sommets, le plus haut culminant à 4895m d’altitude. La plupart sont très techniques, avec des niveaux de difficultés allant jusqu’à 5B. C’est du camp Ratsek qu’il faut partir pour monter le pic Uchitel.

Le pic Uchitel est quant à lui accessible aux bons randonneurs, sans entrainement technique ni équipement, lorsque les conditions météorologiques sont favorables. Il offre le plus beau panorama, avec une vue à 360 degrés sur les autres pics : le Corona et ses 6 tours ; le Semionov Tianshansky, point culminant du parc Ala Archa ; le pic Boks ; le pic Teretor ; le pic Svobodnaya Korea et son mur vertigineux digne de « Game of Thrones » ; Iziskatela ; et le pic Ratsek qui forme une pyramide de roche au milieu du glacier. Sans oublier la vue plongeante sur le glacier, à couper le souffle.

Infos Pratiques

Quand y aller ?

Le meilleur moment pour tenter une ascension du Pic Uchitel est en Juillet ou en Août, après la fonte des neiges. Si le sommet n’est pas technique, il reste très haut et raide donc il faut être prudent. Surtout, prenez bien le temps de vous acclimater.

Plannifier son ascension

Si le Pic Uchitel est accessible en deux jours pour les alpinistes expérimentés, le mieux est de prévoir trois jours pour son ascencion. Le premier jour, on monte au camp de base de Ratsek, prépare notre camp. Si possible, on prend le temps de faire une petite randonnée en hauteur pour s’acclimater. Le deuxième jour, on grimpe le Pic Uchitel et revient à notre camp. Le troisième jour, on redescend à Bichkek. Si vous n’êtes pas du tout acclimatés, mieux vaut prévoir une quatrième journée.

Ne partez jamais seuls en montagne ! Il est toujours prudent d’indiquer son itinéraire avant de partir, et de prévenir le personnel du refuge de votre ascension.

Vous pourrez embaucher un guide pour cette expédition, ainsi que des porteurs si besoin.

Prix d’entrée

L’entrée du parc Ala Archa est facturée par voiture et coûte entre 400 soms et 1000 soms, selon le type de transport.

Vous pourrez poser votre tente près du refuge Ratsek pour établir votre camp de base, pour 50 soms par personne et par nuit. Il est aussi possible de dormir dans le refuge ou d’y louer une tente, ce qui permet d’alléger considérablement votre sac et de faciliter la montée jusqu’à Ratsek. Vous pourrez aussi y commander vos repas.

Que prendre avec soi

Veuillez à prendre le sac le plus léger possible, sans pour autant manquer de quelque chose pendant votre expédition. Niveau vêtements, prenez un pantalon de marche confortable, des chaussures de randonnées hautes et avec une bonne semelle, un pantalon de rechange, un t-shirt à manche longue, un pull, une doudoune compacte, un imperméable et coupe-vent, une casquette, des lunettes de soleil, un bandana, un pyjama pour les nuits (idéalement, un legging pour pouvoir le mettre sous son pantalon si besoin). Sachez que les températures peuvent vite descendre en dessous de 0 la nuit à Ratsek, même en été, et qu’il peut y neiger. Au sommet, il peut faire froid, même si généralement le soleil réchauffe.

Il faudra prendre une tente 3 ou 4 saisons pour dormir à Ratsek, un sac de couchage (température confort 0 ou moins), un réchaud et de la vaisselle, et de la nourriture pour l’ensemble du trek. Si vous partez avec notre agence, nous organisons le logement et la cuisine pour vous. Vous n’aurez pas besoin d’emporter beaucoup d’eau puisque le camp de Ratsek se trouve à côté d’une cascade. Prendre des pastilles pour purifier l’eau peut toujours être utile.

Prévoyez un petit sac à dos pour le jour de l’ascension : vous laisserez le reste de vos affaires dans votre tente ou au refuge pour vous alléger.

Préparez bien votre trousse à pharmacie avec l’essentiel pour les premiers soins et une bonne crème solaire. Pensez à prendre des bâtons de marche.

0 photos

Bonjour

Je suis Nazira de "Kyrgyz'What". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 41