Voyager au Kirghizistan quand on est une femme

Le Kirghizistan… ses chaînes de montagnes, ses lacs et sa culture nomade. En voilà un décor qui fait rêver les assoiffés d’aventures. Arpenter le pays dont la moitié du territoire se trouve à plus de 3 000 m d’altitude. Voguer à travers les lacs, derniers vestiges d’un océan disparu. Traverser à cheval la vallée d’Altyn Arashan. Visiter Och, cité commerçante depuis l’antiquité. Replonger dans l’imaginaire de la route de la soie à Tash Rabat.  Assister à un envol de faucon aux côtés des populations locales au sud du lac Issy Kul. Passer une nuit dans une yourte et apprécier l’hospitalité nomade… Oui, le Kirghizistan a comme un goût de bout du monde. Mais comment s’y rendre quand on est une femme seule ? Est-ce suffisant « safe » ?

La place de la femme au Kirghizistan

Dans ce petit pays d’Asie Centrale, ancien satellite soviétique, à petits pas, des initiatives en faveur de l’égalité homme-femme se mettent en place, et pour cause ! Le Kirghizistan est semblable à la majeure partie des pays pratiquants un islam modéré ; la place de la femme est différente de l’Europe. Bien que la culture impose que la femme ne soit pas l’égale de l’homme, la Kirghize n’est pas pour autant une soumise. Bien au contraire. À titre d’exemple, la femme a le droit d’avoir une opinion contraire à celle de son époux. Elle doit juste ne pas l’affirmer en public et discuter de cela en privé.

Organiser son voyage

Vous hésitez entre un poncho et une polaire ? Des tongs et des chaussures de rando ?
Pas de panique ! Voici notre liste non-exhaustive des choses à emporter dans votre valise (ou back-pack).

  • Vêtements légers et vêtements chauds, les amplitudes de température sont parfois très importantes d’un endroit à l’autre, selon le climat et selon l’heure de la journée.
  • Veste polaire, coupe-vent, type Polartec ou Windpro.
  • Pantalons confortables (style trekking) pour la marche et l’équitation.
  • Des chaussettes montantes et un collant thermique, au cas où, en mai et septembre
  • Des chaussures de randonnée imperméables et adhérentes, à tige montante, dans lesquelles vous vous sentez à l’aise ; évitez les chaussures neuves qui risqueraient de vous couvrir d’ampoules ; Des gants, surtout si vous montez à cheval.
  • Imperméable style K-Way ou Gore-tex. Évitez les ponchos et autres vêtements de pluie flottants qui risqueraient d’effrayer les chevaux si vous montez à cheval.
  • Foulard, style bandana pour se protéger du soleil et de la poussière, ou bien un chapeau ou une casquette.
  • Un guide franco/russe ; vous pouvez également imprimer à partir de ce site (http://www.sras.org/english_kyrgyz_phrasebook) quelques mots en Kirghize

À savoir sur le Kirghizistan avant de partir

Voyager au Kirghizistan est une grande aventure. Pour la vivre pleinement, voici quelques tips pour bien organiser votre séjour au Kirghizistan.

  • Papiers : passeport en cours de validité pour un séjour de moins de 60 jours. Pour un séjour touristique de plus de 60 jours il vous faudra un visa (celui-ci peut être obtenu directement dès votre arrivée à l’aéroport de Manas après un paiement en USD ou préalablement demandé auprès de l’ambassade du Kirghizistan). Une autre solution consiste à sortir du territoire et à re-traverser la frontière afin d’obtenir de nouveau une exemption de visa de 60 jours.
  • Vaccins conseillés :vaccins universels (DTCP, hépatite B), hépatite A, fièvre typhoïde, et éventuellement rage.
  • Meilleure saison :l’été.
  • Voie aérienne : 10/12h de vol avec escale pour Bichkek.
  • Décalage horaire :+ 4h l’été, + 5h l’hiver.

Partir seule au Kirghizistan quand on est une femme

Beaucoup de témoignages révèlent qu’il est très rare que les randonneurs et touristes (hommes ou femmes) aient rencontré des problèmes lors de leur voyage au Kirghizistan. Comme pour tout voyage, que ce soit à Paris, New-York ou Bombai, il y a un minimum de règles de sécurité à adopter, le risque zéro n’existant pas. Il est primordial d’avoir les bons réflexes à savoir :

  • prévenir quelqu’un de l’itinéraire,
  • s’éloigner des personnes en état d’ébriété,
  • bannir les tenues provocantes,
  • éviter d’être seule dans les zones isolées,
  • vérifier que la yourte a bien un loquet pour la nuit.

Par ailleurs, bien que la communication soit parfois difficile avec les locaux (la plupart ne parlent pas anglais), le Kirghizistan est réputé pour être un pays chaleureux et très accueillant ; et au final, la barrière de la langue n’a plus aucune importance.

Vous l’aurez compris, voyager au Kirghizistan quand on est une femme n’est pas une mince à faire. Ceci dit, pour plus de flexibilité et de liberté, vous pouvez faire appel à notre agence Kyrgyz’What ? Nos agents se feront une joie de vous conseiller et vous guider avant et pendant votre séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *