Les fêtes au Kirghizistan

Le Kirghizistan regorge de fête, festival et évènement incroyables dont certains peuvent vite devenir des incontournables d’un voyage au Kirghizistan !

La plus part des fêtes se regroupent l’été et beaucoup se perpétuent à des fins touristiques. Néanmoins, les festivités conservent leur caractère authentique et permettent aux voyageurs comme aux kirghizes de passer des moments inoubliables.  Pour en savoir un peu plus sur toutes les fêtes kirghizes, voici la liste des principales festivités :

Le Nooruz (Nouvel An perse) est célébré chaque année le 21 Mars. À cette occasion, les kirghizes cousent ou achètent de nouveaux vêtements. La veille du 21 Mars, des habitants de la ville préparent le Sumalak – un plat à base de blé. Selon une légende, si pendant la cuisson des plats une personne vient à faire un vœux, il est dit qu’il va se réaliser. Dans la capitale Bishkek, les festivités se terminent toujours avec le jeu « Ulak-tartysh ». De nombreux évènements de divertissement sont organisés dans chaque ville et village. Nooruz est un jour férié, qui est célébré partout dans le monde dans les pays musulmans, et fait d’y participer est considéré comme un honneur.

Uylonu, le mariage traditionnel kirghize. Suivant la tradition, à l’occasion d’un mariage, les parents de la mariée sont en période de deuil suivant le départ de la jeune fille. Il chantent à ce moment le Koshok (une chanson en l’honneur du départ de la jeune fille). Au Kirghizistan, les parents de la jeune fille escortent la mariée jusqu’à la maison du marié, là où la fête principale commence.

Zhentek, la fête d’une naissance. À l’occasion d’une naissance, les jeunes parents sont amenés à servir gâteaux et délicieux mets à leurs voisins, pour célébrer leur joie. Et les invités les mieux considérés auront droit à une spécialité de beurre maison cuit au four. Pour célébrer l’arrivée d’un nouveau né, les invités apportent souvent des vêtements pour l’enfant, des animaux, de la nourriture, et le Shyrdak (tapis feutre).

Beshik, le festival du berceau. Un jour dédié à la première journée du nouveau-né dans son berceau. Beshik est un berceau à bascule en bois fait pour les nouveau-nés. C’est un berceau constitué de deux arches, avec deux ouvertures. Deux rubans attachés de chaque côté sont censés apporter réconfort à l’enfant. Des amulettes en forme de différents animaux et oiseaux sont présentes pour protéger les enfants contre les mauvais esprits, cousues sur les vêtements de bébé ou apposées sur le berceau. Toutes les pratiques organisées en l’honneur du nouveau-né sont très importantes dans la vie des familles kirghizes, ces traditions sont considérées comme une préservation et facteur favorisant la multiplication de la descendance.