La géographie du Kirghizistan

Le Kirghizistan est l’un des plus beaux pays d’Asie centrale formé de magnifiques montagnes, de plaines sauvages, d’imposants glaciers, de lacs époustouflants et de vallées à perte de vue. Véritable terre d’aventure, le Kirghizistan, à la nature authentique, est un pays où la vie nomade persiste encore.

Situation géographique

Le Kirghizistan est bordé de frontières, au nord par le Kazakhstan, au sud par le Tadjikistan, à l’est par la Chine et à l’ouest par l’Ouzbékistan. Il possède une superficie qui correspond à 199 000 km2 et dispose d’une population de 5 548 000 habitants environ. Entièrement enclavé dans les terres, le Kirghizistan ne connait pas la mer mais jouit tout de même d’importantes réserves d’eau avec ses lacs naturels.

Plus de 90% du pays est recouvert de montagnes avec une altitude moyenne de 2750 mètres. Le Kirghizistan compte de très hauts sommets dont certaines pointes sont toute l’année recouvertes de neiges éternelles.

Le Tian shan qui couvre la Chine, est la plus haute chaîne de montagne du pays avec son pic Jengish Chokusu, anciennement pic Pobedy, qui s’élève à 7 439 mètres d’altitude.

Le territoire est béni au nord-ouest par les chaînes du Ferghana et au sud-ouest par le Pamir Alay. La chaîne du Pamir Alay est un massif du Tadjikistan qui s’étire sur le Kirghizistan notamment avec son célèbre Pic Lénine qui culmine à 7 134 mètres d’altitude.

Le pays est coupé en deux par les montagnes et rend difficile les liaisons entre le nord et le sud. Les peu de routes qui traversent le pays doivent slalomer entre les cols et s’élever parfois à plus de 2 700 mètres d’altitude. Cependant, ces routes vallonnées promettent de découvrir des paysages fantastiques.

Les zones les plus basses sont tout naturellement habitées par l’homme qui y a construit des villes et villages. La capitale Bichkek culmine tout de même dans une cuvette à 800 mètres d’altitude et s’entoure de hautes montagnes aux toits enneigés. La ville de Osh et de Jalal-Abad se placent au sud-ouest dans la vallée du Ferghana. La vallée du Kara-Daria se niche un peu plus bas à 132 m d’altitude.

Les lacs et rivières

Les nombreuses montagnes et vallées ont vu se créer de magnifiques rivières et lacs qui viennent briller et apporter de la vie à ces paysages hostiles.

Le Kirghizistan dispose de quelques joyaux bleus dont le lac salé Issyk Kul qui signifie lac chaud. Cette mer d’intérieure qui culmine à 1 600 mètres d’altitude est un véritable bijoux qui ne gèle jamais, d’où son nom.

Autre trésor, le lac Song Kul est un autre lac d’altitude qui sublime ce décors montagneux par des eaux bleues reflétant les sommets des collines alentours. Le lac Song Koul est la plus grande réserve d’eau douce naturelle du pays.