Croyances et religions au Kirghizistan

Le kirghizistan est aujourd’hui un pays musulman même si l’Islam enregistre une arrivée tardive dans le pays. L’islam kirghize d’obédience sunnite est majoritaire, suivie des orthodoxes. Ce pays nomade, tout comme la Mongolie, a su intégrer les nouvelles croyances tout en conservant les traditions les plus anciennes comme le chamanisme ou le zoroastrisme.

Les religions au Kirghizistan

On compte environ 65% de musulmans dont une majorité de ouzbeks et 25% d’orthodoxes apparus avec l’arrivée de la population russe. Quelque soit la religion pratiquée, le chamanisme a toujours sa place dans les croyances et les traditions nomades.

Depuis l’indépendance en 1991, d’autres religions se sont imposées timidement ce qui fait que l’on trouve aujourd’hui des catholiques, des protestants et quelques adeptes du bahaïsme.

L’Islam au Kirgizistan

L’islamisme est arrivé au Kirghizistan entre le VIIème siècle et le XIIème siècle. À partir du XVIIème siècle, une seconde vague d’islamisation s’était introduite dans cette région. Cependant, quelques populations Kirghizes ont tenu à maintenir les coutumes tribales intérieures.

L’islam sunnite s’agit d’une religion qui s’appuie sur le dogme du monothéisme absolu, prenant sa source dans le Coran. La plupart des Kirghizes sont des musulmans sunnites. Cette religion s’avère davantage présente dans la région sud que dans la région nord du pays du fait de sa proximité avec les pays du Moyen-Orient.

Même si le Kirghizistan respecte les pratiques et les croyances de l’islam, il tient à rester un État laïque. Les chefs religieux ne s’impliquent pas dans les vies sociales de la population et restent dans leur rôle de profanateur de la parole de dieux en récitant les prières à la mosquée.