Lac d'Issyk-Kul

Niché au nord-est du Kirghizistan, le lac Issyk kul aussi nommé Ysyk-Köl est parfait pour un voyage au cœur de la nature. Il se classe comme le second plus grand lac de montagne d’Asie centrale et attire de nombreux touristes avec ses superbes itinéraires équestres et pédestres dans les montagnes alentours.

Un peu d’histoire

Il y a de nombreuses années, les villes situées sur les rives du lac furent inondées. D'après la légende, le lac serait né parce qu'un puits de la région n'aurait pas été refermé et après avoir débordé aurait inondé toutes les cités alentours jusqu'à former le lac Issyk Kul. Autrefois, Issyk-Kul figurait sur la Route de la Soie, une halte pour les voyageurs se dirigeant vers l’Ouest. Selon les historiens, la peste noire qui aurait frappé l'Europe et l' Asie, aurait pris ses origines dans la région. Le 10 novembre 1976, le lac fut reconnu comme « site Ramsar ». Le 8 décembre 2006, des archéologues firent la découverte, au fond du lac Issyk kul, d'objets appartenant à une ancienne civilisation ayant existé pendant près de 2500 ans.

Issyk kul aujourd’hui

Cette petite mer aux eaux douces et cristallines est l’un des plus grands lacs d’Asie Centrale et l’un des vingt plus anciens lacs du monde. Son nom signifiant « lac chaud », lui a été donné au vu de ses caractéristiques. En effet, situé à 1608 m au-dessus du niveau de la mer, la légère salinité de ses eaux l’empêche de geler, malgré le froid qui frappe la région en hiver. Long de 182 km et d’une largeur de 60 km, Issy-Koul couvre une superficie de 6236 km2 et enregistre une profondeur de 702 m.
De nombreux ruisseaux et rivières viennent alimenter ses eaux, de même que la fonte des glaciers. Lové au coeur des montagnes, s’élèvent à son extrémité Jenish Chokuso et le Khan Tengri, monts de la chaîne du Tien Shan.
Le lac Issyk-Koul est le deuxième lac d'eau transparente dans le monde après le lac Baïkal (Russie). Autour du lac, de nombreuses villes se sont construites dont Karakul, centre administratif de la région, Cholpon-Ata et Balyktchy. Autrefois, Issyk-Kul figurait sur la Route la Soie, une halte pour les voyageurs se dirigeant vers l’Ouest.
En arrivant aux abords du lac, vous ne pourrez qu'être saisi par la beauté des lieux et ce contraste entre les eaux bleues du lac et les montagnes aux sommets enneigés en toile de fond. Le lac Issyk kul s’avère un centre de détente très réputé avec ses différents établissements médicaux spécialisés dans le traitement de la tuberculose. Les rives nord sont un peu plus aménagées et s'apparentent à un lieu de villégiature avec quelques stations balnéaires parfaites pour profiter des vertus de ses eaux.
Toujours au nord dans le petit village de Kosh Kol, vous pourrez profiter d'une jolie plage et de son sable chaud. Séance de bronzage et de repos sous les parasols et petites baignades vous attendent. Quelques activités aquatiques sont aussi proposées mais toujours sous la surveillance des sauveteurs.
Les rives sud et est se prêtent d'avantage aux trekkeurs. Plus sauvage, vous pourrez alors profiter de la nature et du splendide panorama en empruntant les chemins de randonnées à pied ou à cheval vers les hauts plateaux situés au-delà des 4 000 m. À la tombée de la nuit, arrêtez-vous dans un camp de yourte pour une nuit et réveillez-vous à l'aube pour assister au levée de soleil qui dévoile alors petit à petit la grandeur du lac et les cimes blanches des montagnes.
Poursuivez le voyage vers l’est du lac Issyk kul et explorez les anciens dessins rupestres en pierre qui date du VIIIème siècle.
Pour les amateurs d’alpinisme, il existe des expéditions vers le massif du Khan Tengri à 150 km au sud-est d’Issyk kul.

Comment s’y rendre ?

Comme dans le reste des régions du Kirghizistan, la meilleure façon de s’y rendre est de prendre le bus ou les taxis collectifs. La plupart des bus et des taxis partent de Bichkek. Le trajet peut durer entre 3 et 4 heures.