Caravansérail de Tach Rabat

C’est au sommet d’une colline, à 3500 mètres d’altitude que se dresse le caravansérail Tach Rabat, qui signifie “forteresse de pierre” en Kirghize. Tash Rabat est situé à 80 km de Torugart (poste frontalier sino-Kyrgyze), et à 90km de Naryn. Cet édifice de pierre, associé à l’histoire de la Route la Soie, est sûrement le plus grand construit et le mieux conservé d’Asie centrale.

 

Un peu d'histoire

 

Il est difficile de déterminer sa date d’édification, bien que certains historiens ont émis l’hypothèse qu’il fut construit au 10e siècle par les chrétiens jouant le rôle de monastère avant de devenir un caravansérail. Pour d'autres, Tash Rabat daterait du 15e siècle et aurait été un lieu de halte et de passage pour les commerçants et voyageurs de la Route de la soie. De nombreuses légendes viennent alimenter les origines de sa construction, dont celle où un roi aurait mis à l’épreuve ses deux fils pour définir qui serait l’héritier du trône. L’aîné démontra son souci pour son peuple, alors que le cadet, plus ambitieux, éleva une armée et fit construire des forteresses, dont Tash Rabat.

 

Construction

 

La structure de cette forteresse en pierre est haute de 20 mètres, avec en son centre un dome. La pièce principale donne accès à 30 autres salles, qui autrefois logeait les voyageurs. Un cachot et un puits sont également dans l’enceinte de l’édifice.