Batken

Batken est la province la plus méridionale du Kirghizistan. Cette mystérieuse région qui s'étend sur 16 995 km² est peu connue des voyageurs et pourtant, elle offre de magnifiques excursions en pleine nature. Sa proximité avec l'Ouzbékistan et le Tadjikistan explique que quelques unes de ses terres appartiennent à ces deux pays frontaliers.

Un peu d’histoire

Batken fut fondée le 12 octobre 1999, dans la zone ouest de la province de Osh, à la suite de la période instable dans laquelle il y eu de fréquentes incursions de militants du mouvement islamique pour l’Ouzbékistan (IMU). Deux enlèvements impliquant de jeunes géologues qualifièrent la région de dangereuse et fit de Batken une région déconseillée jusqu'en 2006. Aujourd'hui, toute tension s'est dissipée et la région s'affiche comme une destination de choix pour la découverte des fabuleux paysages kirghizes.

Batken aujourd'hui

Bien que la province n'enregistre pas une fréquentation importante de touristes, elle mérite pourtant qu'on s'y attarde, ne serait-ce que pour ses paysages à couper le souffle. La montagne Aigul-Tash est d'ailleurs l’un des endroits les plus renommés de la région. Célèbre pour sa beauté naturelle, elle attire aussi pour la fleur Ajgul qui y pousse qu'une fois par an au mois d'avril. La montagne rocheuse se pare alors de magnifiques fleurs rouges pour un spectacle de couleur unique. Par ailleurs, Batken est le lieu de prédilection pour les amateurs de trekking. Les possibilités de randonnées sont multiples et peuvent aisément se combiner avec des séances d'escalade. Outre ses montagnes, la plaine est également d'une beauté étonnante avec ses vastes prairies verdoyantes.

Comment s’y rendre ?

De Osh, il est parfaitement possible d’atteindre Batken par le service de bus quotidien régulier ou avec un taxi collectif. Ils partent de la place derrière l’hôtel Alay à côté de la statue équestre. Les taxis ont tendance à quitter les lieux assez tôt le matin, généralement vers 7h00 ou 8h00 du matin. La région de Batken est desservie par un petit aéroport. En été, celui-ci reçoit des vols en provenance et à destination de Bichkek trois fois par semaine. Le vol dure 1h10 et coûte un peu plus de 50$.