Création d’un sanctuaire pour les léopards des neige au Kirghizistan

Au Kirghizistan, le nombre de léopards des neiges a diminué de moitié au cours de ces deux dernières décennies. Afin de protéger ces félins, l’ex président, Almazbek Atambayev, a pris d’importantes mesures visant à transformer une ancienne concession de chasse en un espace naturel protégé pour ces animaux. Focus sur le sujet.

Quelques mots sur le léopard des neige

Surnommé le « fantôme des montagnes » en raison de sa nature insaisissable, le léopard des neiges compte parmi les espèces les plus emblématiques des montagnes d’Asie centrale. Sa fourrure épaisse aux taches sombres change de couleur en fonction des saisons. Cela lui permet de se fondre dans le paysage et de guetter ses proies en toute discrétion. Si pour nous humain, il est difficile, d’apercevoir un léopard des neiges, il en est encore plus pour ses proies. Il vit à de hautes altitudes, le plus souvent entre 3 000 et 4 500 m, mais on l’a déjà observé à plus de 5 500 m dans l’Himalaya.

léopard neige

Une mesure audacieuse pour protéger le léopard des neige

Au Kirghizistan, le léopard des neiges est sur la liste rouge des espèces en voie d’extinction selon le classement de l’IUCN et du WWF. Ce classement est le résultat de la chasse illégale et du braconnage. En effet, une peau de léopard des neiges qui se vend à environ 15 000 dollars sur le marché clandestin de fourrures est une véritable mine d’or pour les braconniers.

Afin de protéger ces animaux, le président kirghize, avec la collaboration du Snow Leopard Trust (organisme à but non-lucratif basé aux États-Unis) a mobilisé une ancienne concession de chasse de 260 km² au nord des Monts Tian. En mars 2017, la zone pris le nom de Shamshy et est devenue un refuge protégée et sécurisée pour les léopards des neige et de nombreux autres animaux sauvages.

Un engagement historique pour sauver les léopards de neiges

En 2013, 12 États de l’Asie centrale et de l’Asie du Sud dont le Kirghizistan, se sont engagés à protéger les léopards de neiges ainsi que les massifs montagneux de l’Asie qui sont leur habitat. Cette initiative a pour but de protéger une vingtaine de zones accueillant plus d’une centaine d’adultes reproducteurs, tout en faisant la promotion d’activités économiques compatibles avec la présence du Léopard des neiges.

Le WWF œuvre depuis de nombreuses années à conserver ces félins en soutenant un ensemble de projets qui luttent contre le braconnage. En 2015, l’organisme WWF a adopté un plan d’action particulier qui définit sa propre contribution à l’initiative mondiale. Cette initiative est approuvée par les pays abritant les léopards de neiges afin de préserver l’espèce ainsi que les écosystèmes de haute montagne dont elle dépend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *