Archives mensuelles : février 2018

    Le championnat d’Asie de lutte débute à Bichkek

    championnat-lutte-asiatique-kirghizistan

    Le 31ème championnat d’Asie de lutte a commencé ce mardi 27 février au Palais des sports Kojomkul à Bichkek au Kirghizistan.

    Le programme du championnat verra défiler des tournois de lutte libre, gréco-romains et de lutte féminine. Les premiers à entrer sur le tapis sont les « Greco-Romains » afin de déterminer les vainqueurs dans cinq catégories de poids. Au total, c’est 30 médailles en lutte libre féminine et masculine et en lutte gréco-romaine qui seront à remporter.

    Continuer la lecture

    Le cheval kirghize

    lac son kul

    Au Kirghizistan, comme en Mongolie, le cheval est un animal emblématique. Animal important pour l’économie et l’identité local, une grande majorité des éleveurs en possèdent.

    « Les chevaux sont les ailes des Kirghizes ». Ce dicton kirghize résume, à lui tout seul, les nombreuses qualités du cheval kirghize. En effet, la résistante, l’endurance ou encore la sobriété sont quelques-unes des qualités de ce coursier kirghize.

    Continuer la lecture

    Voyager au Kirghizistan quand on est une femme

    voyager-seule-femme-kirghizistan

    Le Kirghizistan… ses chaînes de montagnes, ses lacs et sa culture nomade. En voilà un décor qui fait rêver les assoiffés d’aventures. Arpenter le pays dont la moitié du territoire se trouve à plus de 3 000 m d’altitude. Voguer à travers les lacs, derniers vestiges d’un océan disparu. Traverser à cheval la vallée d’Altyn Arashan. Visiter Och, cité commerçante depuis l’antiquité. Replonger dans l’imaginaire de la route de la soie à Tash Rabat.  Assister à un envol de faucon aux côtés des populations locales au sud du lac Issy Kul. Passer une nuit dans une yourte et apprécier l’hospitalité nomade… Oui, le Kirghizistan a comme un goût de bout du monde. Mais comment s’y rendre quand on est une femme seule ? Est-ce suffisant « safe » ?

    Continuer la lecture